0

Your Cart is Empty

April 14, 2020 3 Readings

Télétravail / confinement et petit meurtre en famille
Par un auteur anonyme 

Depuis quelques jours, nous voici coincés entre les 4 murs de notre home sweet home. 
Avec les chats, les poissons rouges, les enfants et son conjoint…
Oh certain d’entre vous diront… wouawwwwww c’est une opportunité géniale de profiter des enfants, de se retrouver avec les êtres qu’on aiment.
Oui, sans aucun doute? Je crois n’avoir jamais eu autant de temps après de ma fille que depuis mon congé mat.
Je l’adore cette gamine… Et j’adore ma vie de famille.
Oui mais…
Vous vous souvenez du film Kramer contre Kramer ( si c’est pas le cas et que vous trouvez une minutes dans votre planning parfait de petit confiné, je vous le conseil)
Voici la vérité cachée du confinement!
Vous vous levez le matin, vous vous mettez devant votre ordi, votre moitié est sur le sien de l’autre coté de la pièce. Et votre enfant adoré dors encore…
Jusque là…. ça va…. tranquille puis soudain…….
un bruit de poignée de porte, des sons de petits pas sur le planché et un petit truc blond accompagné de son doudou puant débarque dans le salon.
Bonjour….
Déjà ce mot-là… BON JOUR…. mais qui te dis qu’il va être bon ce jour!!!!
Cet enfant, qui est le tien, est en réalité un véritable tyran… A peine levé qu’il se précipite devant les dessins animés et que pendant que tu essaye de travailler… il te dérange, allez on va dire… 30 fois en moins d’une heure.
Maman j’ai faim, Maman j’ai soif, Maman il est ou mon jeu, maman tu me dessine une licorne, maman j’ai encore faim, maman tu joue avec moi, maman…..
et toi, esclave que tu es, tu te lève, tu dessine, tu prends 30 sec pour faire semblant de jouer… 
En lui demandant presque comme une supplication….ma chérie laisse moi travailler stp…
Et tu regarde l’autre personne, assise au bout de la table, qui bosse tranquillement, qui lit son journal ou qui boit son café parce qu’aujourd’hui il ne travaille pas… et il ne bouge pas. Rien ne l’atteint….
Bon tu fais le point dans ta poche et tu te remet à bosser. Il est 9h….
Maman, je peux aller dehors, maman il est ou mon jeu de bulle, maman je suis tombée, j’ai mallllllllll.
Il est 9h30. Tu commence à te dire que la journée va être longue…
Il avait dit quoi déjà… Ah oui … je me souviens… le confinement est un moment géniale pour être proche des siens….
La vérité, c’est qu’à midi, tu fais le repas, que ça râle que c’est pas ce qu’ils avaient envie de manger (ah oui parce que là…. il s’y mettent tout les deux)
en 1h tu as répété 245 fois mange, tu t’es fait enguirlander par ta moitié parce que… il faut laisser un espace de liberté aux enfants….
A 16h, tu es au bout de ta vie, mais tu te dis que tu n’as plus que 2h30 à tenir, que ça va aller…. que tu vas arriver au bout de ta pile de dossier.
A 18h30 tu ferme ton ordi, heureuse de pouvoir prendre 1h… heu non pardon 1 min pour toi. 
Le repas, les 236 fois à répéter mange, (ah oui c’est deux fois par jour cela) les hurlements sous la douche parce que tu lui a mis de l’eau dans les yeux, le dvd coincé dans le lecteur, les reproches de monsieur qui te dit que tu casse tout…
Et l’escalier…
Quoi l’escalier… Et bien à 21h, ces quelques marches te semble l’objet salvateur de ta vie…. et tu commence à te demander, lequel tu vas jeter en premier au fond des marches.
Que finalement au fond d’une cellule… ton confinement Covid-19 seraient un vrai bonheur.
Un instant de retrouvailles familiale ils ont dit….
Super on recommence demain!



EN
EN