April 24, 2020 5 Lesezahl

Vous voulez savoir pourquoi MON confinement à moi il est exceptionnel…? Bon… j’ai réfléchi et tourné ça dans ma tête quelques heures pour essayer de voir si je pouvais vous raconter une histoire un peu extraordinaire pour vous conter mon confinement pour le moins ordinaire…

J’ai cherché… mais j’ai rien trouvé…. ou en tout cas rien trouvé de si fou qui méritait que je vous en fasse le récit. J’avoue que ma vie n’a pas tant changé si ce n’est que tout est en peu plus “plus”. Il faut travailler plus intensément pour que les choses se passent, être plus inventif, plus imaginatif, plus créatif et tout ça… au final ca m’aura appris que les ressources créatives qu’on a en nous sont infinies.

Mais bref passons… quand je vois tout le meilleur qui a su sortir de notre humanité ces dernières semaines.. mon confinement à moi il est au final un peu banal…

Alors j’ai continué à cogiter pour trouver une idée de récit. Et puis j’ai eu LA révélation et j’ai trouvé pourquoi MON confinement à moi il est exceptionnel et mieux que plein d'autres.. c’est la mood family et l’équipe qui est autour de moi qui ont rendu ces dernières semaines complètement magiques.

Dans ces moments compliqués, on a pu compter sur une présence de nos clients hors norme.. combien de messages d’encouragement et de sympathie a-t-on reçus….Des centaines. Et la vraie chance aussi c’est d’avoir vraiment pu compter sur notre équipe hors du commun… J’aurais envie de vous raconter comment chaque personne de l’équipe s’est montrée géniale en cette période compliquée….

Mais aujourd’hui je me suis dit que je voulais vous parler un peu de quelqu’un assez extraordinairement extraordinaire… et je vais vous parler d’Arlette…. et oui… mon binôme depuis que vous avons repris mood ensemble, à savoir en 2013, un peu à cette période :)

J’aime penser que vous aimerez bien cette histoire.

En tout cas moi, c’est une histoire qui me tient à coeur et que je raconterai sûrement à mes petits enfants quand j’en aurai. Vous aurez droit dans ce récit à quelques secrets bien gardés… alors ne perdez pas une miette de ce conte merveilleux…

Il y a longtemps.. dans un pays fort fort lointain…..

En 2004, Geppetto, euh non… Cédric, mit au point une bague au concept révolutionnaire qui allait changer le cours de l’Histoire… La bague mood ! Vous connaissez, n’est ce pas ?

Pour ma part, je travaillais un petit peu avec Cédric au début du lancement de la bague mood entre autre parce qu’il était, dans cette époque fort fort lointaine, mon compagnon.

De 2004 à 2013, nous avons vécu quelques aventures extraordinaires avec mood, que ce soit un salon à Tokyo, l’ouverture de points de vente à Ibiza, les célèbres yourmood kitecup, des soirées in the mood for clubbing… Bref… cela pourrait faire l’objet d’un récit à part entière.

La vie étant ce qu’elle étant, en 2013 nous nous sommes séparés. Dans ma tête, une chose était claire… je “ne lâcherai” pas mood car j’étais trop accrochée à cette aventure. Un beau jour du mois de mars 2013, Cédric me propose de reprendre mood ! Et là que dire… je me dis que c’est génial, mais je me dis que je ne suis pas bijoutière du tout… ni rien ! Je sais utiliser un ordinateur, j’ai quelques bases de marketing et de communication mais s’agissant de la fabrication pure et dure.. comment dire… c’est comme si on me demandait de jouer du violon d’un coup d’un seul… bref…. le rêve était tentant mais le “comment” un peu présent…

Et là, une idée de génie m’est passé par la tête je ne sais toujours pas pourquoi ni comment… certains appelleraient ça un coup des Dieux ou du Destin… Mais j’ai pensé à Arlette. Il faut que je vous dise.. Arlette à cette période, je ne la connaissais pas vraiment. Je l’avais vu quelques heures sur des événements de kitesurf où elle était aussi partenaire avec sa marque de sac recyclés de l’époque Slurpy.

Bref… quand j’ai commencé à chercher QUI pourrait être assez cinglé pour starter cette aventure avec moi, j’ai pensé à Arlette. Je savais qu’elle était assez fofolle pour croire au projet, travailler dur et elle avait aussi des connaissances dans le “faire” proprement dit et des qualités entrepreneuriales vu qu'elle avait déjà sa propre entreprise de son côté.

Donc je lui ai envoyé un petit message en lui disant : "Tu peux t'asseoir, j’ai une proposition pour toi ?" Et là je lui ai dit "tu veux reprendre mood avec moi"? Et voilà, elle a dit oui et c’était parti.

S’en sont suivies 2 années durant lesquelles Arlette et moi, avions toutes les deux plusieurs boulots alimentaires et travaillons avec mood en fin de journée ou le week-end. Bien sûr, à cette époque, on ne gagnait pas notre vie avec mood.. mais on savait qu’un jour ça allait le faire ! On était sur des tonnes d’events, sportifs ou autres, de tous les côtés, on ne gagnait rien, mais on se marrait bien ! Des fois on avait plus de sous sur nos cartes pour payer l'essence, des fois, on avait pas de chambre pour dormir... et on dormait dans la voiture.. c'était l'aventure du début quoi.

Toute la production de mood se faisait depuis une chambre à coucher dans ma maison, c’était pour le moins rustique… Et puis petit à petit….. pierre après pierre.. nous avons construit. Mais revenons à nos moutons, parlons d’Arlette…

C’est une personne extraordinaire. C’est la seule personne que je connaisse qui dit toujours “OUI, GO” à tous les défis qu'il y a à relever, constamment. Et croyez moi... en 7 ans il y en a eu beaucoup.

Elle peut s'enthousiasmer pour un rien et ne recule devant AUCUN challenge. Elle est d’accord pour improviser des nouveautés dans les 2 heures s’il faut, travailler toute la nuit, déplacer des meubles… encore et encore… Trouver comment recycler une voiture automobile en bague, jongler avec des stocks contenant des centaines de choix disponibles, raccourcir des délais déjà impossibles à tenir... S'assurer que le service client est le meilleur au monde et toujours fait avec le sourire.... Bref... 

Si vous ne le savez pas, Arlette s’occupe (entre autre) de gérer la production de mood. Cela signifie une trentaine des sous-traitants et une équipe d’une dizaine de personnes en interne.

En cette période de confinement, au début, certains de nos sous traitants ont fermé. Certains de nos staffs étaient malades ou avaient été en contact avec des personnes malades et l’équipe s’est retrouvée rapidement réduite de moitié.

Franchement, au vu de la quantité de barrières dressées, elle aurait pu baisser les bras et dire.. bon on arrête et on reprend en mai. Eh bien non… elle a su faire marcher les choses et elle bosse depuis 4 semaines je pense 7 jours sur 7 et environ 17 heures par jour.

Arlette c’est la seule personne que je connais à côté de laquelle je ressemble à une énorme touriste, même en alignant mes "je sais pas combien d’heures de travail par jour"….

Arlette, c’est une extraterrestre… pendant que nous autres individus “normaux” devont dormir 7h pour être bien et manger 3 fois par jour, ben Arlette non. Elle peut dormir 5 heures par nuit, manger tous les deux jours et quand même être au taquet, faire une production de malade avec un big smile !

Donc, voilà, je pense que quand vous la verrez et que les distances de sécurité seront abolies, vous pourrez lui faire un gros câlin et un gros big up big up. Et lui dire qu’elle mérite de prendre une semaine de vacances et aller faire du kite avec son Danny Boy.

Pour ma part, quand les gens seront à la fenêtre ce soir pour applaudir le personnel soignant ben moi je les applaudirai eux mais aussi j’applaudirai Arlette et je lui dirai mon plus grand respect et un GROS MERCI ❤️


DE
DE